L'equation de l'infini

 

 

Ce matin je me suis réveillé avec ce constat comme une évidence. Son implication est assez extraordinaire.
Je me suis posé beaucoup de questions sur l’infini ainsi que sur l’univers et ma réflexion m’a emmené sur cette piste.
L’infini existe-t-il dans la matière ? N’est ce pas une notion insolvable ?


De mon point de vue humain et de par mon expérience directe de la matière la réponse est non.
Tout est limité ici-bas. Tout a un début et une fin, tout a une forme définie et tout peut potentiellement se mesurer (si tant est que nous puissions mesurer la taille de l’univers réellement sans l’avoir exploré).
Un arbre, une fleur, un lac, un minéral ont une taille et un laps de temps limité. Un début et une fin.
Pas d’infini ici.
Le système solaire, la voie lactée, les galaxies ont une taille et un laps de temps limité, un début et une fin (quantifiable ?)
Pas d’infini ici non plus.


Si l’on part d’un point A en ligne droite sur Terre sans arrêt on arrive au bout d’un moment à ce même point A (du moins en volant) et si on le reproduit sans cesse jusqu’à notre mort il n’y a pas d’infini non plus seulement un nombre important de trajets.
La même chose, j’imagine se ferai dans l’espace si la technologie nous permettait d’y voyager.
Alors qu’est que l’infini s’il n’existe pas dans la matière ? Cette notion est-elle vide de sens ? Ou peut-être n’en obtient-elle un que si on utilise la langue des oiseaux : L’Un Fini.


Les scientifiques ont émis la théorie du Big bang. Une unité qui aurait explosé, se serait expansé en multitudes de particules qui agglomérées avec le temps auraient formé notre univers : L’Uni Vers.
Je me suis alors rappelé d’un passage du livre conversation avec Dieu de Neale Donald Walsch. Dans ce livre Neale demande à Dieu ce qu’il est et la réponse fut la suivante (tome 1) : Pour faire l’expérience de lui-même
et de sa splendeur, Dieu devait avoir un point de vue extérieur. Ainsi il se divisa en une infinie quantité d’âmes.
Cela rappelle le concept du big bang donc de l’uni -> vers. Non ?
Par la suite certains scientifiques ont ensuite émis la théorie du big Crunch qui désigne l’effondrement de l’univers qui consiste à ramener le cosmos à un point de singularité d’origine annulant l’espace le temps en somme l’Un Fini, l’unité réalisé, Dieu ayant le retour conscient de lui-même.
L’infini n’étant donc pas réalisable dans la matière en tous cas dans notre espace-temps il ne peut être atteint de mon point de vue que par l’intérieur de soi.
En ayant expérimenté souvent les voyages intérieurs en états modifié de conscience (notamment avec le chamanisme) je me suis souvent retrouvé dans le passé, dans le futur et dans des voyages qui, en ressenti, m’ont semblé durer quelques minutes et dans le réel presque 1h ou au contraire avoir semblé voyager des heures et finalement n’être parti que 10 minutes.
Pas la même notion d’espace-temps n’est-ce pas ?


Donc si on fait le chemin de soi même vers cet Un Fini, on pourrait théoriquement avoir réponse à tout puisque connecté par l’intérieur à Dieu ayant conscience de lui-même, à l’Un Fini.


Nous pourrions nous libérer de ces notions de temps et aller chercher les réponses, nous améliorer potentiellement à partir de ce point de connaissance du tout réalisé ?


Plus qu’à expérimenter si ça vous parle


L’équation de l’infini se résoudrait donc par la langue des oiseaux : L’Uni Vers l’Un Fini (le Un inconscient va vers l’unité réalisée).

Please reload

Posts Récents

December 3, 2019

July 5, 2016

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square

Rémy GUYON, Thérapeute énergeticien - reconnectionasoi@gmail.com - Lestrem

  • Facebook App Icon